Les femmes, les startups et le web

Les femmes, les startups et le web ?

Avant c’était un ‘truc de mecs’

Une startup c’est forcément dirigé par un homme. Un entrepreneur, un fonceur. Le syndrome Bernard Tapie. Mais nous ne sommes plus dans les années 90. En 2015 Bernard Tapie a été rattrapé plusieurs fois par les ‘affaires’, l’entrepreneur est devenu entreprise, passant du masculin au féminin. Et les femmes se disent qu’elles aussi ont des idées, de la ténacité, de l’audace.

Des groupes d’intérêt commun se créent, prenons par exemple l’initiative Femmes de Bretagne (www.femmesdebretagne.fr), créée en Bretagne, et qui regroupe quelques 1 500 femmes porteuses de projet, chefs d’entreprise ou actives sur leur territoire. Aujourd’hui les femmes osent penser à monter leur entreprise. Qu’est-ce qui a changé ?

Pas de distances, moins de contraintes

Auparavant, se faire connaître et promouvoir son activité impliquait de se dégager du temps pour aller dans des réunions forcément pas trop éloignées de son domicile, à moins d’avoir les moyens de pouvoir partir quelques jours de chez soi. Cette contrainte de disponibilité était surtout préjudiciable aux femmes, traditionnellement moins enclines que les hommes à quitter le foyer quelques jours pour faire leur promotion.

Aujourd’hui internet permet de s’extraire de ces basses contraintes matérielles. Le monde entier est à portée de clic. Une présentation par Skype ne remplace pas (encore) une présentation en chair et en os mais elle permet déjà de faire la différence, voir par exemple leur nombreuses et excellentes Ted (www.ted.com Technology, Entertainment, Design) . Pas de transport, moins de contraintes de temps et d’organisation, voilà une excellente nouvelle pour les entrepreneuses.

La différence est moins visible, le produit est mis en avant

Tout le monde n’est pas Bernard Tapie, heureusement. Et les femmes ont autant de présence et de charisme que les hommes. Mais le registre féminin peut être différent. Plus pragmatiques, elles ouvrent la voie à d’autres formes d’innovation, davantage tournées vers le développement durable et le solidaire. L’angle peut être inattendu, disruptif.

Sur internet on peut décider de mettre d’abord son produit ou son activité en avant. On peut même faire parler son produit. Il ne s’agit pas de se cacher, mais de promouvoir ce qui va réellement être à disposition des clients. Dans ce schéma l’entrepreneuse, ou l’entrepreneur, peut s’effacer, pour la bonne cause. Il peut laisser le champ libre à son produit, à son équipe, qui sont des arguments qui touchent directement autant le public et les clients.

De Brest à Paris, des exemples de femmes qui ont osé

Ce sont trois femmes que j’ai croisé, certaines en ‘vrai’, une autre sur le web. Elles ont un peu inspiré ce billet, et elles prouvent que dans la vraie vie, blondes ou brunes, elles ne comptent pas pour des prunes !

Marie Eloy, Larmor Baden (56), Directrice de Femmes de Bretagne.
Web www.femmesbretagne.fr

Anne Calvez, Brest (29), CEO d’Eqwall, la première plateforme de services interactifs, pour dynamiser tous les événements, qui transforme votre smartphone en véritable micro !
Web www.eqwall.com

Emilie Ogez, , Orsay (91) – Consultante, formatrice et conférencière en réseaux sociaux, et créatrice de la boutique en ligne de t-shirts Youuuhoo
Web emilieogez.com

La société bouge, les femmes en tirent parti

Dans ce nouveau monde, convaincre un parterre de décideurs n’est plus forcément lié à la capacité de l’entrepreneuse de briller au cours d’un repas d’affaire. Internet et les réseaux sociaux ont brisé les contraintes de temps et de distance requises auparavant pour monter son entreprise. Les facilités de contact et de promotion mises à disposition par ces nouveaux moyens sont en train d’être utilisés par les femmes, qui ont trouvé ainsi le moyen de mettre en valeur leur savoir-faire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s